Delphine M. vous livre Thuin par touches: sorties, dégustations, portraits, projets...

beffroi thuinPourquoi préférer Thuin à une autre ville? La question a traversé mon esprit comme un éclair. Elle s’est imposée alors que je circulais dans une ville toute différente. Grise, sale, malodorante. Bref, déplaisante. A question éclair, réponses foudroyantes. Quatre raisons (parmi tant d’autres) d’aimer Thuin ont surgi. Non, je ne vais pas vous parler du Beffroi, des remparts ou encore des jardins suspendus. Je vais vous parler de Thuin telle qu’elle se dévoile au quotidien pour qui sait en apprécier l’atmosphère.

1. A l’heure de la collation, vous ne trouverez ni crème glacée chimique truffée de bactéries ni gaufres caoutchouteuses. A Thuin, les glaces sont naturellement parfumées et les pâtisseries faites dans les règles de l’art. Poussez donc la porte des artisans thudiniens. Le sens du goût vous revient?

2. Si vous comptez vous promener à Thuin la mine renfrognée en regardant vos pieds, passez votre chemin. Dans les ruelles de Thuin, regardez autour de vous et souriez. Un Thudinien ou une Thudienne vous adressera certainement la parole comme cette dame âgée que j’ai croisée aujourd’hui. Elle a conclu la conversation par un: “Quand tu passes, tu fais un petit coucou.” Le sens de l’humain, vous connaissez?

3. A quelques pas du centre ville, sur le ravel, le halage ou dans le bois, vous écoutez… le silence. Oubliez klaxons, sirènes, cris et moteurs. Quelques pépiements d’oiseaux ou un avion de tourisme peuvent chatouiller votre oreille mais c’est sans commune mesure avec un brouhaha assourdissant. Le sens de l’ouïe, ça vous parle?

4. Imaginez-vous un dimanche matin, plongé dans le sommeil. Un grondement vous réveille peu avant 6 heures, vous avez mal à la tête. A Thuin, vous êtes heureux deux fois par an (Saint-Roch et Sainte-Barbe) quand ça vous arrive. Au son des fifres et tambours, vous vous dites: “Même plus mal à la tête”. Vous sortez dans la rue (après un coup de peigne sommaire) et retrouvez des tas d’amis de Thuin (of course), Biercée, Ragnies, Biesme-sous-Thuin, Donstiennes, Gozée, Leers-et-Fosteau, Thuillies et de partout ailleurs. Le sens de la fête ne vous avait pas quitté, je parie. ;)

Et vous, quelles sont vos raisons de préférer Thuin… ou pas?

 

Categories: Général

1 réponse à cet article.

  1. Thomas says:

    totalement d’accord avec toi!
    J’aime aussi ma ville pour les rencontres surréalistes et impromptues que j’ai pu y faire!

Laissez votre avis