Delphine M. vous livre Thuin par touches: sorties, dégustations, portraits, projets...

« Nous sommes une des plus vieilles sociétés thudiniennes »

bruno manunzaBruno Manunza marche chez les Pompiers de la Ville-Haute depuis 41 ans. Début 2011, il devient président d’une société… qui existait bien avant la naissance de Bruno : les Pompiers ont 125 ans. Retour sur un anniversaire dignement fêté.

Delphine M. Le 22 octobre 2011, les Pompiers de la Ville-Haute ont fêté leur 125e anniversaire. Quel était le programme des festivités ?

Bruno Manunza Nous avons procédé comme à l’accoutumée et avons invité des sociétés amies pour la journée. On avait 350 marcheurs dont les Sapeurs et Grenadiers, les Chasseurs Carabiniers, les Mousquetaires, la Compagnie Saint-Roch, etc.  Certains groupes ont envoyé une délégation. Au final, les 14 sociétés de Thuin étaient présentes. La journée s’est passée dans l’amitié et la bonne humeur. J’en suis content. Le temps était avec nous: le soleil était au rendez-vous

Vers 13h30, nous nous sommes réunis sur la place de la Ville-Haute avant de nous diriger vers l’église. Le nouveau drapeau de la société y a été béni. Les groupes sont ensuite descendus au monument au marcheur pour y déposer une gerbe et jouer la brabançonne. Ensuite, direction la Ville-Haute à nouveau. Notre périple a pris fin dans la cour de l’école du Sacré-Cœur où les sociétés ont fait un carré. Chaque drapeau des sociétés amies et participantes a reçu une médaille et un diplôme.

Après la partie officielle, nous avons partagé le verre de l’amitié. Le souper des Pompiers de la Ville-Haute a ensuite pu commencer. Il a drainé quelque 145 personnes et s’est terminé vers 4 heures du matin.

D. M. 125 ans, cela représente quoi pour le folklore thudinien ?

B.M. Initialement, la société a été créée dans le but de combattre le feu et d’assister toutes les personnes de la Ville-Haute de Thuin. C’était donc un groupe de pompiers volontaires. Dès sa création, il y a 125 ans, le groupe a toujours participé à la Saint-Roch. A l’époque, il s’agissait d’une procession. Nous sommes une des plus vieilles sociétés thudiniennes après les Chasseurs Carabiniers et les Pompiers de Ragnies.

D.M. En quelques mots, quelles sont les caractéristiques des Pompiers de la Ville-Haute ?

B.M. C’est une société qui privilégie le lien. Elle compte 70 marcheurs. Cela peut paraître peu mais notre volonté est de garder un groupe relativement restreint pour privilégier la convivialité et l’amitié. D’ailleurs, les candidats doivent être parrainés par deux marcheurs de la société pour être acceptés. Au sein du groupe, on se connaît tous.

Les Pompiers de la Ville-Haute comptent également en leurs rangs le plus ancien commandant. Il s’agit de mon père, connu à Thuin sous le nom de Gigi Manunza. Il est commandant depuis 1975. C’est dire si les liens sont forts et perdurent dans le temps chez les Pompiers.

bénédiction drapeau

Bénédiction du drapeau des Pompiers de la Ville-Haute à l’église de Thuin Ville-Haute.

Categories: Zoom

Laissez votre avis