Delphine M. vous livre Thuin par touches: sorties, dégustations, portraits, projets...

Archive pour la catégorie ‘Général’

Vous les avez peut-être déjà croisées derrière le bar de la foire au fleurs de Thuin voire lors d’actions Télévie menées à Biercée ou à Gozée? Peut-être aussi les avez-vous rencontrées à la Saint-Roch pour la vente de pâtisseries aux Waibes? Mais les connaissez-vous vraiment? Les Soroptimistes de Thudinie sont un club service exclusivement féminin qui oeuvre pour la “bonne cause”.

Ce club est un peu plus âgé que moi. Dès sa création en 1978 par Yvonne Lambot, le Soroptimist Thudinie se donne pour mission de promouvoir les droits de l’Homme et en particulier, la protection des femmes et des enfants dans tous les domaines (scolaire, professionnel, etc.).

Pour Claudine Beautrix, présidente des Soroptimistes de Thudinie: “Le fil rouge guidant nos actions est l’amélioration de la condition des femmes et des enfants. Actuellement, les Soroptimistes visent surtout l’éducation ainsi que la lutte contre la violence et le trafic des êtres humains. Cela, aussi bien chez nous, en Thudinie, qu’en Europe ou sur d’autres continents.”

Amies pour le meilleur

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler des Soroptimistes, surnommées Sorop’ pour les initiés, et vous vous interrogez sur ce mot étrange? Non, il ne s’agit pas de la Ligue des Optimistes du Royaume de Belgique. Non, il ne s’agit pas de soeurs consacrant leur vie au seigneur.

Le mot Soroptimist est issu de l’expression sorores optimum. Claudine traduit: “Ce sont des amies qui s’unissent pour le meilleur.”

Des projets pour 2014?

Cette année, les Soroptimistes de Thudinie travailleront prioritairement sur deux nouveaux projets.

Le premier concerne la violence conjugale avec un soutien sous forme de sponsoring à la plate-forme contre les violences conjugales. Le deuxième concerne l’éducation, avec la participation active à une école des devoirs nouvellement mise en place dans un établissement scolaire de Thuin.

Cette année, les Sorop’ poursuivront également un projet lancé en 2013: elles soutiennent la mise en oeuvre du jardin du renouveau à Grandrieu pour les autistes adultes.

Si les Sorop’ organisent des activités permettant la récolte de fonds afin de soutenir divers projets en ligne avec leur mission, elles refusent d’être considérées comme un simple mistercash. Elles s’inscrivent totalement dans une logique de don. Don d’argent mais aussi, et de plus en plus, don de temps. Dans une société où tout va de plus en plus vite, où les liens entre les personnes se distendent, le don de temps est un magnifique cadeau.

Télévie

Ce dont les Sorop’ de Thudinie sont particulièrement fières, c’est leur engagement en faveur du Télévie. Claudine explique: “Les Soroptimistes de Wallonie sont fortement impliquées dans les actions Télévie. En Thudinie, nous sommes très actives. Avant 2010, nous participions activement au train télévie et en versant un don. Depuis 2010, nous travaillons à la création d’un événement spécifiquement dédié au Télévie (NDLR souper à Gozée en 2010, action à Biercée en 2011, concert à Charleroi en 2013). Il y a une raison historique à cela: un membre fondateur et ancienne présidente du club, Jeanine Fievez a contribué à la création de l’événement il y a 25 ans avec RTL. Jeanine Fievez était la dame Télévie de Wallonie.”

J’ignorais totalement ce lien entre Thudinie et création du Télévie. Et même si le principal est que l’événement existe et qu’il vienne en aide aux personnes souffrantes, je ne peux réprimer un sentiment de fierté devant cet engagement “bien de chez nous”. Pas vous?

Si vous aussi, vous souhaitez contribuer au Télévie, l’information qui suit va vous intéresser. Le prochain événement Télévie organisé par les Soroptimistes de Thudinie aura lieu Le 8 mars 2014. Ces Sorop’ au grand coeur vous invitent à leur buffet gourmand dans le cadre somptueux du Château d’Ham-sur-Heure. Vous trouverez bien une petite place dans votre agenda pour la bonne cause?

 

Categories: Général

Idole des Thudiniens ou personnage sanctifié, saint Roch est une célébrité de l’Entre-Sambre-et-Meuse. Demandez à un Thudinien ce qu’il projette pour le 3e dimanche de mai. Il vous répondra certainement qu’il “fait la Saint-Roch”. Saint Roch super star? Oui, mais qui est-il? Au fil des années et de son enfance, chaque Thudinien construit un saint Roch dans son coeur. Interrogez 50 Thudiniens sur qui est saint Roch, vous obtiendrez 50 réponses différentes.
Quentin Mairy Saint-Roch

 

Ecoutez ce qu’évoquent les mots Saint-Roch pour un Thudinien.
Cliquez sur le lien pour écouter Quentin et Saint-Roch

 

 

Qui est Saint-Roch?

photo saint Roch de Thuin Jean-Paul CarlierLa naissance de Roch se situe vers 1350 à Montpellier. L’époque est difficile: la guerre de Cent Ans fait rage et des épidémies de peste déciment la France (1358 et 1361). Agé d’à peine 20 ans, Roch perd ses parents. Il décide alors d’effectuer un pèlerinage vers Rome. C’est à cette époque qu’il revêt la tenue de pèlerin qu’on retrouve dans les représentations de saint Roch. Il est coiffé d’un chapeau pour se protéger de la pluie, il tient en main un long bâton (le bourdon) auquel pend une courge faisant office de gourde.

Une fois arrivé en Italie, il est de nouveau confronté au fléau de la peste. Il soigne les malades et obtient de nombreuses guérisons. Vers 1370, Roch regagne sa patrie où il est lui-même frappé par la peste. Il se réfugie alors dans les bois.

Ci-dessus une photo de notre statue de saint Roch, de Jean-Paul Carlier
Informations officielles sur le site du Comité Saint-Roch 

Et son chien?

Dans les bois, Roch trouve une source qui lui permet de se désaltérer et de soigner ses blessures. Reste à trouver de la nourriture. C’est un chien qui va nourrir Roch en lui apportant du pain chipé dans la cuisine de son maître.

La légende raconte qu’un ange sauve Roch et le guérit. Il n’est cependant pas au bout de ses peines. Pris à tort pour un espion (dans une guerre opposant un duc italien à son frère), Roch est jeté au cachot. Il y décède cinq ans plus tard.

Et Thuin?

La vénération de saint Roch à Thuin est ancienne. Elle remonte vraisemblablement à 1635, année où la peste sévit dans la ville. Une messe en l’honneur de saint Roch est alors organisée régulièrement. Le 16 août, jour de la fête du saint, une procession prend place. Cette coutume se prolonge jusqu’en 1789. A l’époque déjà, les escortes de la procession présentent une touche folklorique. Il ne s’agit pas à proprement parler d’escortes militaires.

Après la Révolution française, un coup d’arrêt est porté à la procession du 16 août. Elle nous revient dès 1803 avant de connaître une nouvelle interruption. Mais le culte de saint Roch, bien ancré à Thuin, refait surface suite aux épidémies de choléra qui touchent la ville basse en 1866. Dès 1867, la procession en l’honneur de la star thudinienne reprend du service… le 3e dimanche de mai, le 16 août étant à l’époque consacré à Notre-Dame d’el Vaulx.

Les Thudiniens sont pétris du culte de saint Roch dès leur plus tendre enfance. Ils sont bercés au rythme des FrançaisesHollandaisesou Fla fla. Ils grandissent avec un képi ou un colbaque sur la tête. Alors, l’impatience des Thudiniens à l’approche du 3e dimanche de mai vous étonne encore?

 

 

Categories: Général

beffroi thuinPourquoi préférer Thuin à une autre ville? La question a traversé mon esprit comme un éclair. Elle s’est imposée alors que je circulais dans une ville toute différente. Grise, sale, malodorante. Bref, déplaisante. A question éclair, réponses foudroyantes. Quatre raisons (parmi tant d’autres) d’aimer Thuin ont surgi. Non, je ne vais pas vous parler du Beffroi, des remparts ou encore des jardins suspendus. Je vais vous parler de Thuin telle qu’elle se dévoile au quotidien pour qui sait en apprécier l’atmosphère.

1. A l’heure de la collation, vous ne trouverez ni crème glacée chimique truffée de bactéries ni gaufres caoutchouteuses. A Thuin, les glaces sont naturellement parfumées et les pâtisseries faites dans les règles de l’art. Poussez donc la porte des artisans thudiniens. Le sens du goût vous revient?

2. Si vous comptez vous promener à Thuin la mine renfrognée en regardant vos pieds, passez votre chemin. Dans les ruelles de Thuin, regardez autour de vous et souriez. Un Thudinien ou une Thudienne vous adressera certainement la parole comme cette dame âgée que j’ai croisée aujourd’hui. Elle a conclu la conversation par un: “Quand tu passes, tu fais un petit coucou.” Le sens de l’humain, vous connaissez?

3. A quelques pas du centre ville, sur le ravel, le halage ou dans le bois, vous écoutez… le silence. Oubliez klaxons, sirènes, cris et moteurs. Quelques pépiements d’oiseaux ou un avion de tourisme peuvent chatouiller votre oreille mais c’est sans commune mesure avec un brouhaha assourdissant. Le sens de l’ouïe, ça vous parle?

4. Imaginez-vous un dimanche matin, plongé dans le sommeil. Un grondement vous réveille peu avant 6 heures, vous avez mal à la tête. A Thuin, vous êtes heureux deux fois par an (Saint-Roch et Sainte-Barbe) quand ça vous arrive. Au son des fifres et tambours, vous vous dites: “Même plus mal à la tête”. Vous sortez dans la rue (après un coup de peigne sommaire) et retrouvez des tas d’amis de Thuin (of course), Biercée, Ragnies, Biesme-sous-Thuin, Donstiennes, Gozée, Leers-et-Fosteau, Thuillies et de partout ailleurs. Le sens de la fête ne vous avait pas quitté, je parie. ;)

Et vous, quelles sont vos raisons de préférer Thuin… ou pas?

 

Categories: Général

 

Ouvert en octobre 2010, il Tappo est un établissement hybride au parfum d’Italie. Bar à vins, épicerie et petite restauration combleront vos papilles. Le patron est toujours d’excellent conseil pour les vins. Son  accent italien vous projettera directement dans une atmosphère de dolce vita.

La partie restauration propose une sélection de plats régionaux régulièrement renouvelée. Ne manquez pas la lasagne al radicchio ou encore l’assortiment de charcuteries après avoir laissé un délicat spumante titiller votre palais. Amateurs de pizzas d’un diamètre d’1m50, vous serez déçus. Ici la cuisine italienne ne se consomme pas, elle se savoure.

L’épicerie regorge de produits de qualité. Mozzarella di buffala, pancetta, tapenades, olives, gorgonzola, mortadelle et huile d’olive extra vergine (qui se mange à même le pain) ne sont qu’un bref aperçu du comptoir bien achalandé du Tappo.

Alors maintenant, plus d’excuses. Pour votre carbonara, oubliez la crème fraîche et les lardons suintants. Place à la pancetta, le parmesan et les oeufs. Un plat est toujours meilleur quand les saveurs sont respectées. Vous trempez vos frites dans la ricotta peut-être?

 

Adresse: 6, rue de Marchienne à Gozée
Horaire: lun – mer – jeudi de 10h à 21h, ven – sa de 11h à 22h, di de 17h30 à 22h
Mardi jour de fermeture

 

Categories: Clin d'oeil, Général